Le festival de Ganesh Chaturthi

Nous avons eu la chance d’assister à Ganesh Chaturthi, un festival hindou dédié à Ganesh, le dieu du commencement, des arts et de la sagesse. C’est certainement le dieu le plus vénéré en Inde, réunissant les indiens dans les rues plusieurs fois par an.

ganesh-chaturthi-2015-1200x800
Oui, il a un style un peu kitsch…


Cette fête célèbre la naissance de Ganesh et dure chaque année un nombre impair de jours. Cette année, ce sera 11 jours à partir du 5 septembre.

En amont de la célébration, les familles s’approprient ou construisent leur propre statue de Ganesh. Celle-ci peut mesurer quelques centimètres comme plusieurs mètres de haut ! On dit que plus la statue est grande, plus la famille qui la possède est fortunée.
Lors des premiers jours, la famille conserve sa statue dans une pièce principale de sa maison et la vénère de jour comme de nuit : elle est toujours accompagnée. Offrandes, chansons, prières et guirlandes de fleurs…Ganesh en voit de toutes les couleurs et cela n’a pas l’air de lui déplaire 🙂 Durant cette période, la divinité est sensée absorber toutes les mauvaises ondes présentes dans la demeure.

img_6218
De nombreuses guirlandes de fleurs sont en vente dans les rues


Les familles descendent ensuite leur statue dans la rue et s’affrontent à coups de musique traditionnelle (ou pas, on a aussi pû entendre de la techno…) et de danses énergiques. Les plus modestes transportent tout simplement leur statue sur leur tête, les plus riches la tirent sur une remorque ou même un camion. De grands et tonitruants défilés parcourent ainsi la ville pour une explosion de couleurs, de sourires et d’odeurs.
Voyez plutôt :


Les défilés durent plusieurs jours et se dirigent tous vers le même point : la mer, où les statues -et les mauvaises ondes qu’elles ont absorbé- sont immergées, marquant la fin du festival. Nous avons vécu cette dernière journée sous la pluie : pour un spectacle plus immersif, nous avons suivi les familles à pied jusqu’à la plage de Juhu, qui se situe à 2,5km de chez nous.
Les familles, toujours en dansant, chantant et offrant des fruits à la divinité, conduisent petit à petit leur statue à la mer jusqu’à ce qu’elle soit totalement immergée. Quelques feux d’artifice et pétards retentissent, le spectacle est impressionnant. Les voici donc qui nous quittent pour gagner le large :


14355999_10207543185679935_2061124347_n
capture-du-2016-09-16-002022
Et figurez-vous que les autorités indiennes ont même (un petit peu) pensé à l’impact écologique de ce festival ! Toute statue en plastique est interdite, ce qui permet de limiter la pollution de la mer, qui n’est tout de même pas négligeable. Souvent, les statues finissent par s’échouer sur la plage. Les lendemain, elles sont donc ramassées par les autorités qui se chargent ensuite de les jeter (du moins on le suppose).

Et nous dans tout ça ?
Nous préférions dans un premier temps admirer ces festivités avec un œil discret mais avons vite compris que les indiens adorent que l’on prenne part aux cérémonies. On nous a proposé plusieurs fois (avec parfois un peu trop d’insistance) de participer aux danses et aux chants. Comme si notre présence était un honneur pour elles, les familles tiennent à ce que nous entrions dans leur intimité : admirer leur Ganesh, goûter à leurs pâtisseries maison, participer à leurs rituels et bien sûr…poser pour une photo avec eux. Nous ne savons pas encore vraiment pourquoi, mais les indiens adorent se prendre en photo avec des occidentaux, ce qui est parfois un peu gênant.
14393286_10207543212080595_1475755399_o
14388979_10207543185839939_340110506_n

Mais d’où vient ce Ganesh au fait ?
Beaucoup de légendes racontent l’histoire de ce dieu. Voici notre préférée :
Fils de Shiva et de Pârvatî, il doit sa naissance à une histoire des plus surprenantes. Alors qu’il vivait l’amour fou avec sa compagne, Shiva fut un jour contraint de la quitter pour assister à plusieurs semaines de festivités dans l’Himalaya. Redoutant ce départ abrupt et désirant combler son absence, sa compagne prit soin de récupèrer des raclures de sa peau (oui, c’est bizarre). Et comme Shiva n’est pas du genre à perdre son temps, elle a fait un enfant avec les raclures (après tout pourquoi pas).
A son retour, en ouvrant la porte de sa demeure, Shiva fut surprit par cet enfant qu’il ne connaissait pas et qui lui bloquait le passage. Sans hésitation, il lui trancha la tête…forcément, Pârvatî fondit en larmes et le supplia de réparer son geste… Qu’à cela ne tienne, Shiva lui promit de remplacer la tête perdue par celle du premier enfant sans surveillance qui croiserait son chemin. Manque de chance pour Ganesh, ce fut un éléphanteau qui s’aventura le premier sur son chemin. C’est ainsi que Ganesh se retrouva avec un corps d’enfant surplombé par une tête d’éléphant !

En espérant que cela vous ait plu et vous donne envie de venir nous voir, on trinque à votre santé avec du chai, un thé épicé indien !


 

Publicités

2 commentaires sur “Le festival de Ganesh Chaturthi

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :